70 km






Photos Yvan ARNAUD




Voici ci-dessus  ce que sera le profil 2017, pour une distance proche des 70km, avec les barrières horaires actualisées.




Cette année le 70km comportera des parties secrètes qui ne se dévoileront que le jour de la course.
On évite ainsi les stratégies de coupe et de ravitaillement sauvage, l'assistance étant interdite, nous le rappelons.
C'est aussi une façon de découvrir des sentiers inconnus au dernier moment, d'apprécier le plaisir de s'adapter aux difficultés du terrain à l'instant où on les découvre.







La carte de la modification avant Bélesta (parcours 2015) : 




Approximativement, 70km 3500md (parcours 2015)


Les ravitaillements seront composés de coca, eau, jus de fruit, café, thé, quatre quart, fruits secs, chocolat, saucisson, tucs, fromage, soupe, boisson énergétique Isostar.

Le ravitaillement de Fougax se tiendra à nouveau à l'abri dans le Foyer Municipal.


 
Aucune assistance personnelle n'est autorisée.






Horaires 2017 (identiques sauf Bélesta 9h15 et Fougax 12h15)


Après un départ relativement plat, vos jambes devront affronter les premières côtes qui vous mèneront , aux premières lueurs du jour, sur les crêtes de Madoual.

Après un passage auprès de la croix de Morenci, un long cheminement par le col des Balussous et le col du Figuier vous guidera jusqu’à la traversée de Bélesta. Un sentier technique vous hissera sur la crête de Millet d’où vous partirez pour une boucle au sein de la forêt de sapins. Une agréable descente vous mènera ensuite vers Fougax où vous attaquerez un sentier pentu jusqu’au Serrelongue.


Vous rejoindrez auprès des ruines de Péchiquelle le parcours du 40km et une longue et rude montée vous mènera alors au col du Tremblement, depuis lequel vous devrez gravir le mythique mur menant au Château de Montségur.

La descente technique passée avec prudence, vous rejoindrez le ravitaillement de Montferrier par le splendide Sentier Cathare avant de traverser plusieurs bois et gravir de nouvelles côtes qui vous feront rejoindre le château de Roquefixade.

Le plus gros du dénivelé maintenant derrière vous, les derniers kilomètres qui vous feront découvrir les cascades de Roquefort et les gorges de Péreille n'en seront pas pour autant les plus faciles. Il vous restera encore à grimper le mythique mur de Raissac, puis parcourir la crête finale avant de vous laisser glisser vers l'arrivée.

Au terme de cette course de 70km et 3500m de dénivelé positif, vous rejoindrez Lavelanet, épuisés sans doute, mais fiers de votre parcours et de votre histoire.